2011

Affiche 

 

NINA ATTAL – France

2011-soiree-03

La prodige de la soul, du blues et de la funk !
Adolescente, alors que d’autres écoutent plus facilement de la pop musique ou du R’n’B, Nina Attal, elle, se nourrit au Blues, à la Soul et au Funk. C’est à 12 ans qu’elle acquiert sa première guitare. Ses idoles sont d’abord les pères fondateurs : BB King, Albert Collins, Etta James, Koko Taylor… Mais très rapidement elle découvrira aussi Sharon Jones, Larry Graham, Prince et Lenny Kravitz pour ne citer qu’eux. Une alchimie qui donne à sa musique un style unique et exigeant. À aujourd’hui tout juste 20 ans, Nina Attal a un parcours scénique déjà bien rempli. Adoubée par ses pairs dès ses débuts, ses premiers pas sur scène seront précoces et ses concerts déjà nombreux. Fin 2009, elle rafle la quasi-totalité des prix au Festival “ Blues sur Seine ”. Depuis, de nombreux Festivals lui ont ouvert leurs portes : Blues sur Seine, Europa Jazz Festival, Cahors Blues Festival, Festiblues de Montréal, Les Rendez-vous de l’Erdre, Rhino Jazz Festival, Tourcoing Jazz Festival… mais elle donne aussi des concerts au New Morning, la Scène Bastille. Il était indispensable que Nina Attal vienne jouer à Salaise sur Sanne.
Pour son premier album “ Urgency ”, mixé aux mythiques studios d’Abbey Road à Londres, Nina a puisé son inspiration dans les racines du Blues, pulvérisant ses frontières pour y insuffler une soul et
funk rafraîchissante.
Charisme, fraîcheur, jeu de guitare et voix étonnante sont les termes qui reviennent le plus souvent pour la qualifier. Ce premier Album est entièrement composé et écrit par Nina Attal et son alter-égo Philippe Devin, 23 ans, guitariste et compositeur magnifique. Avec des arrangements clairement conçus pour le live, c’est sur la scène que Nina Attal et son jeune groupe donnent la pleine mesure de leur talent.

 

TEN YEARS AFTER – Angleterre

2011-soiree-06

(Première partie)
Le retour des monstres sacrés !
Les trois membres historiques du groupe Ten Years After ; Chick Churchill aux claviers, Leo Lyons à la basse et Ric Lee à la batterie n’ont rien perdu des qualités qui les ont rendus célèbres après leur passage au Festival de Woodstock en 1969.
Même sans Alvin Lee, parti faire une carrière solo, les “ dynamiteurs du blues-rock ” restent un groupe mythique à la carrière mondiale et dont les rythmes résonnent dans notre mémoire collective. La section rythmique Lyons/Lee procure aux compositions du groupe une assise à la fois souple et énergique. Chick Churchill renforce la section basse-batterie au clavier ou prend des soli inspirés qui renvoient la balle à Joe Gooch, le jeune prodige guitariste et chanteur. Leur concert est un intelligent dosage entre standards du groupe que le public veut entendre ; “ Love Like A Man ”, “ Hear Me Calling ”, “ I Can’t Keep From Crying Sometimes ”, “ Good Morning Little Schoolgirl ”… Et des morceaux extraits des trois albums récents enregistrés avec Joe Gooch.