2011

2011-affiche-A3

 

THE WASHING MACHINE CIE – France

The Washing Machine cie

Les 5 jeunes musiciens de Franche-Comté écument les scènes de France grâce à une musique qu’ils ont baptisé « Blues and roll ».
Avec la voix brûlante d’Amandine, un blues teinté de rock à la limite du punk, une guitare incisive, un harmonica puissant, ils ajoutent une modernité audacieuse à des influences traditionnelles : Muddy Waters, Heindrix, Janis Joplin.
Leur 1er album (2006) leur a permis de se produire sur les scènes de festivals prestigieux : Blues sur Seine, Cognac Blues passion… Pour le 24ème Salaise Blues Festival, ils reviennent avec un nouvel album percutant, électrique et une chanteuse qui n’a pas froid aux yeux.

 

VERONICA SBERGIA – Italie

Veronica Sbergia

On la croirait tout droit sortie des années 20, de l’époque des Bessie Smith et autres grandes légendes féminines du blues ! Pourtant, Véronica Sbergia n’est ni vieille, ni noire, ni américaine mais tout bonnement jeune, italienne et extrêmement talentueuse… Ce qui fait d’elle l’une des grandes dames du Blues contemporain.
Sa musique est un petit joyau. Chantée avec classe et ponctuée de ukulélé, de kazoo et de washboard, elle croise le swingblues et l’ambiance des années folles. On devine en Véronica Sbergia la prochaine ambassadrice européenne du blues.
Accompagnée de ses « red wine serenaders », la contrebassiste Alessandra Caccala et le guitariste Max de Bernardini, elle revisite avec une énergie joyeuse et un son original le repértoire Blues des années 20/30 où il est question d’alcool, d’amour et des malheurs sans lesquels le blues n’aurait pas la même saveur… La grande classe !

 

CONNIE LUSH – Angleterre

La flamboyante Connie Lush est à classer dans les chanteuses à voix. Elle chante avec ses tripes, revendique sa spontanéité et sait réellement faire « le show »… Dans la lignée de Tina Turner ou d’Aretha Franklin, elle privilégie la communion avec le public et reprend avec conviction des titres de Nina Simone, Stevie Wonder… De quoi faire frissonner les spectateurs.
Petit bout de femme née à Liverpool, Connie Lush a décroché à cinq reprises le titre de « meilleure chanteuse anglaise » décerné par Blues in Britain. Elle a assuré la 1ère partie de la tournée mondiale de BB King. Attention talent incontournable !

 

LOÏC HULA BOY – France

LOÏC HULA BOY

Passionné de blues, de delta blues, de musique hawaïenne mais aussi de la langue française, Loïc Hula Boy réunit toutes ses passions en une musique décalée. Il compose ses chansons en français sur un blues de tradition. Exercice difficile… Mais la formule fonctionne à merveille.
De la guitare au dobro, il interprète des morceaux pleins d’humour et d’ironie mais également les reprises de ses « maîtres » à qui il rend hommage.
S’il collabore avec d’autres groupes, Hula Blues, No Smoking, sa carrière solo débute en beauté en faisant la 1ère partie de Bob Brozman (son mentor) et en jouant pour l’ouverture du Cahors Blues festival 2010. Loïc Hula Boy jouera lors des apéro-concerts de la semaine du festival.

 

BO WEAVIL – France

BO WEAVIL

Bo Weavil figure parmi les meilleurs représentants du blues français. Beaucoup s’étonnent d’ailleurs de son originie qu’on imaginerait outre-atlantique !
Avec quatre albums à son actif, le groupe maîtrise à merveille un blues électrique authentique, bien ancré dans les racines profondes du genre. Leur style explosif, jubilatoire va chercher du côté des sonorités survoltées du boogie blues des années 60.
Prolifique et résistant, Bo Weavil est aussi pour le peuple du blues, symbole de pugnacité, de résistance à l’oppression… comme ce petit insecte dévastateur de coton dont il porte le nom.
C’est à cette image-là que l’on peut comparer les Bo weavil et leur blues du delta, fascinant, tourmenté.

 

EDDIE C. CAMPBELL – USA

EDDIE C. CAMPBELL3

Ils ne sont plus très nombreux les pionniers de l’âge d’or du Chicago Blues. Eddie C. Campbell est l’un des derniers de cette génération de bluesmen brillants dans la lignée de Magic Sam ou Muddy Waters. Créateur de ce courant blues des année 50, le « West Side Sound », Eddie C. Campbell le représente encore dignement sur scène à 71 ans.
Il n’a que 8 ans lorsqu’il rencontre Muddy Waters qui le fera monter sur scène quelques années plus tard. Par la suite, Il joue avec Luther Allison, Pee Wee Madison, se lie d’amitié avec Magic Sam puis monte son propre groupe avec lequel il accompagne Lowell Fulson, Percy Mayfield, Little Johnny Taylor, Tyrone Davis… Dans les années 60, il devient leader de la formation de Jimmy Reed. Dans les années 70, c’est avec Koko Taylor qu’il se produira avant de rejoindre le Chicago All Stars de Willie Dixon !
Son dernier album, « Tear This World Up » paru sur le mythique label Delmark en 2009, prouve qu’il incarne le Chicago Blues moderne ! Eddie C. Campbell n’est pas qu’un palmarès de noms et de récompenses époustouflantes, c’est l’âme d’une musique aujourd’hui presque disparue.
Souvenez-vous, Eddie C. Campbell a été la tête d’affiche du 1er Salaise Blues Festival en 1988 !

 

Gospel Street – France

GOSPEL STREET2

A l’origine des Gospel Street, le chef de chœur Joël Kelemen et son projet de fonder un chœur a capella. Il parvient à réunir huit artistes issus de plusieurs formations prestigieuses de gospel qui partagent son envie de chanter.
Des works songs aux Negro spirituals, des chants africains au gospel plus « inspiré », les Gospel Street explorent un répertoire de standards riches et toniques. Le groupe choisit volontairement de chanter a capella. Il privilégie ainsi un retour aux sources du gospel et suscite l’émotion par les voix nues et sans artifice.
Les morceaux de Gospel Street sont dotés d’arrangements très personnels laissant la place à l’authenticité des chants d’autrefois ainsi qu’à l’expression de la personnalité de chacun. Chanter du gospel n’est rien d’autre que dire sa propre vie, son expérience, ses convictions et cela quelque soit sa couleur de peau. Là, réside l’universalité de cette musique.
L’atmosphère du Prieuré donnera sans aucun doute une force nouvelle aux chants pour toucher le public droit au cœur !

 

 


 

GALERIE PHOTOS

2011-festi-24 2011-festi-23 2011-festi-22 2011-festi-21 2011-festi-20 2011-festi-19 2011-festi-18 2011-festi-17 2011-festi-16 2011-festi-15 2011-festi-14 2011-festi-13 2011-festi-12 2011-festi-11 2011-festi-10 2011-festi-09 2011-festi-08 2011-festi-07 2011-festi-06 2011-festi-05 2011-festi-04 2011-festi-03 2011-festi-02 2011-festi-01